Vous êtes ici

Gabriel Bergounioux

Onglets principaux

Nom : 
Bergounioux
Prénom : 
Gabriel
Statut : 
membre
Titre : 
Professeur
Section CNU : 
07
Lieu d'affectation: 
Orléans
Organisme d'appartenance: 
Université d’Orléans
Téléphone professionnel : 
02 38 49 47 04
Thématiques et domaines de recherche : 

Les recherches concernent quatre domaines : (i) l’épistémologie de la linguistique, (ii) la phonologie, (iii) la sociolinguistique des corpus oraux et (iv) les représentations mentales du langage.

Epistémologie de la linguistique :

En histoire de la linguistique, les recherches s’inscrivent dans le paradigme de l’histoire sociale, c’est-à-dire une analyse des sciences du langage comme « champ » au sens que P. Bourdieu donne à ce terme. Il s’agit de reconstruire les avancées scientifiques à partir de la demande sociale, dans la concurrence des approches, le rôle des institutions et la trajectoire des acteurs. Centrés sur le déploiement de la linguistique en France au cours des deux derniers siècles (Aux origines de la linguistique française, 1994), les travaux ont concerné les institutions –en particulier l’enseignement supérieur –, les sociétés savantes – notamment la Société de Linguistique de Paris – et les acteurs majeurs de ce temps (Bréal et le sens de la Sémantique, 2000 ; Meillet aujourd’hui, 2066). Une attention particulière a été portée à l’apparition de la mythologie comparée et de la sémantique ainsi qu’au travail d’édition et de commentaire du corpus saussurien, qu’il s’agisse de l’édition de manuscrits, de comptes rendus d’ouvrage ou de traductions. 

Phonologie 

A côté d’une monographie consacrée à l’étude phonologique et à une proposition de transcription du palikur (langue arawak de Guyane) consignée sous forme de rapport interne au laboratoire (2001), les études phonologiques concernent la relation de cette discipline avec les mathématiques. En collaboration avec trois autres collègues, j’ai organisé à Orléans un colloque international MathPhon auquel ont participé des chercheurs canadiens, américains, brésiliens et européens (cf. la publication des actes dans Mathématiques et Sciences Humaines, 2007).  Une autre orientation, en lien avec le courant CVCV, consiste à explorer la relation de la phonologie et de la morphologie, depuis le débat Bopp/Grimm jusqu’aux derniers développements du domaine en passant par un réexamen du Mémoire de Saussure. Enfin, en lien avec l’étude des corpus oraux, j’ai mis à l’épreuve les avancées récentes de la discipline avec l’exploitation des corpus oraux dans une réflexion sur le statut de la Forme Sous-Jacente (FSJ). 

Sociolinguistique des corpus oraux

Depuis 1992 (Langue Française 93), je poursuis l’élaboration d’une épistémologie de la linguistique dans sa confrontation aux corpus oraux. Accompagnant le travail d’ESLO, j’ai inscrit cette enquête dans l’histoire des travaux conduits depuis les enquêtes dialectologiques du XIXe siècle jusqu’à l’initiative d’un grand corpus de référence du français auquel participe le LLL dans le cadre de l’ILF. Au plan international, la recherche s’est orientée sur le rôle différentiel de la collecte de langues à tradition orale aux Etats-Unis (Boas, Sapir, Swadesh) et en Russie (Troubetzkoy) comme condition d’émergence de variantes vernaculaires du structuralisme. A partir des données recueillies par ESLO, des présentations ont été faites dans une perspective variationniste qui concerne la phonologie, l’analyse de discours et le lexique. Un ouvrage à paraître chez Champion, en collaboration avec plusieurs chercheurs du LLL, présentera une étude collective d’un fragment d’ESLO (les recettes de l’omelette) envisagé de plusieurs points de vue.

Représentations mentales du langage

En suivant l’orientation choisie par Le Moyen de parler (2004), une série de publications ont entrepris de couvrir l’ensemble du champ concernant l’histoire des représentations mentales du langage, dans une perspective philosophique et psychologique, clinique (histoire de l’aphasie), littéraire et psychanalytique avec un intérêt particulier pour deux questions particulières : la question de la parole intérieure (Egger, Charcot, Vygotski, Ombredane…) et celle du délire d’interprétation.

Enseignement et autres responsabilités: 

Enseignements de licence en phonologie et en histoire et épistémologie de la linguistique.

 

Enseignement de Master en linguistique variationniste sur corpus.

 

Enseignement en doctorat sur la lecture commentée des classiques de la linguistique.

Activités de recherche et publications: 

Bibliographie partielle

(classement thématique)

 

1. Epistémologie de la linguistique

 

(2011) « Affordance : structure de la langue et fonction du discours chez E. Benveniste »

            Relire Benveniste  (E. Brunet & R. Mahrer eds)

            Louvain-la-Neuve , Academia/L’Harmattan : 241-260

 

(2010) « L’origine des langues : l’hypothèse de Swadesh »

            Tribune internationale des langues vivantes 49

            Anagrammes : 23-31

 

(2009) « La fonction critique de l’histoire de la linguistique »

            « Discours sur les langues et rêves identitaires », Velmezova & Sériot ed.

            Cahiers de l’ILSL 26 : 5-19

 

(2005) « L’origine du langage : mythes et théories »

            Aux origines des langues et du langage  (Hombert ed.) : 14-39

 

(1992) « Linguistique et variations : repères historiques »

            Langages 108 : 114-125

 

 

2. Histoire sociale de la linguistique

 

(2013) « Les conditions d’une histoire sociale de la linguistique en France »

            Histoire sociale des langues de France, G. Kremnitz ed.

            P.U.Rennes : 127-138

 

(2006) Meillet aujourd’hui (ed. avec Charles de Lamberterie)

           Collection de la Société de Linguistique de Paris, Leuven-Paris, Peeters

 

(1998) « Un siècle de linguistique en France. 1. Institutions et savoirs » (ed.)

            Modèles linguistiques XIX,2

 

 (1994) Aux origines de la linguistique française

            Agora / Les classiques / Pocket

            366 pages (dont 140 de texte)

 

(1984) « La science du langage en France (1870-1885) Du  marché civil au marché étatique »

            Langue française 63 : 7 - 41

 

 

3. Emergence de la linguistique clinique

 

(2001) « Le langage et le cerveau : la localisation de la faculté du langage et l’étude des aphasies »

History of the Language Sciences (S. Auroux, K. Koerner, H.-J. Niederehe, K. Versteegh ed.), Walter de Gruyter. Berlin-New York : 1692-1706

 

(1999) « La langue et le cerveau »

            Cahiers Ferdinand de Saussure 51 : 165-184

 

(1999) « La taxinomie des aphasies »

            Ortho magazine : 13-15

 

(1998) « L’aphasie des aphasiques »

            in La découverte et ses récits en sciences humaines J. Carroy & N. Richard ed.

            L’Harmattan : 113-130

 

(1992) « La pathologie du langage entre les lettres et la  médecine (1880-1900) »

            Communications 54 : 229-239

 

 

4. Invention de la sémantique

 

(2005) « Saussure sans sémantique ou le signifié ne fait pas sens »

            Revue de Sémantique et Pragmatique 18 : 69-85

 

(2005) « Les Mélanges de Mythologie et de linguistique ou Bréal avant Bréal »

Introduction aux Mélanges de mythologie et de linguistique de M. Bréal : 9-15

 

 (2000) Bréal et le sens de la Sémantique  (ed.)

Orléans, P.U.O.

 

(1998) « La sémantique dans le champ de la linguistique francophone jusqu’à 1916 »

            Sémiotiques 14 : 69-86

 

(1987) « Comment la sémantique se fit un nom »

            Ornicar? 42 : 12 - 44

 

 

5. Etudes saussuriennes

 

(2012) « Saussure et l’histoire de la linguistique : l’apport des sources manuscrites »

            Langages 185 : 51-65

 

(2007) « La stylistique : Charles Bally auteur du Cours de Linguistique Générale »

            Pratiques 15-136 : 63-73

 

(2003) « Portrait de Saussure en phonologue contemporain » (avec B. Laks)          

Saussure (S. Bouquet ed.) Cahiers de l’Herne 76 : 165-177

 

(1998) « Saussure et la question d’une sémantique »

            Proceedings of the 16th International Congress of Linguists   Paper n° 28 

            Pergamon   Oxford  [en ligne]            

 

(1995) « Saussure et les représentations de la pensée »

            Saussure aujourd’hui, Arrivé & Normand (ed.)

Linx (n° spécial) : 173-186

 

 

6. Phonétique et phonologie

 

(2010) « La phonologie comme morphologie »

            Le Projet de Ferdinand de Saussure (J.-P. Bronckart, E. Bulea & C. Bota eds)

            Genève-Paris,  Droz : 105-124

 

(2009) « L’enjeu de l’apophonie dans le Mémoire. 60 années d’études indo-européennes »

            Cahiers Ferdinand de Saussure : 33-46

 

(2008) « Des œufs mués : entendre omelette »

            Actes du Congrès Mondial de Linguistique Française

            http://www.linguistiquefrancaise.org

 

(2007) Mathématiques et Phonologie (ed. avec M. Bergounioux, N. Nguyen et S. Wauquier)

            Mathématiques et Sciences Humaines 180

 

 (1989) « Le statut linguistique des voyelles moyennes »

            Langage et société 49 : 5 - 24

 

 

7. Linguistique de corpus

 

(2010) « Mai 68 à Orléans : la geste et la parole »

            2e Congrès Mondial de Linguistique Française (actes)

            http://www.linguistiquefrancaise.org

 

(2010) « Du corpus en linguistique : les deux paradigmes du structuralisme »

            Pour une épistémologie de la sociolinguistique (H. Boyer éd.)

            Limoges, Lambert-Lucas : 15-22

 

(2007) « From a reference corpus to a prototypical corpus : ESLO1 & ESLO2 » 

Corpus Linguistics, Birmingham   Paper 64 : 3-9

            http://www.corpus.bham.ac.uk/corplingproceedings07/paper/64_Paper.pdf

 

(1992) Enquêtes, corpus et témoins (ed.)

            Langue Française 93

 

(1991) « Les Orléanais parlent-ils le parfait français ? » (avec C. Dumont)

            Les Français et leurs langues : 27-37

            Aix-en-Provence, Publications de l’Université de Provence

            p. 27 - 37

 

 

8. Endophasie

 

(2010) « Les deux sources de la théorie de l’endophasie »

            Histoire Epistémologie Langage XXXII, 2 : 9-22

 

(2006) « L’endophasie dans la théorie des opérations énonciatives »

            A. Culioli, un homme dans le langage (D. Ducard et Cl. Normand eds) : 101-116

 

 (2004) Le Moyen de parler

Verdier  238 pages

 

 (2001) « La parole intérieure » (éd.)

            Langue Française (132)

 

(1994) « Le temps pour s’entendre. L’endophasie de Broca à Saussure »

            Les logiques du temps, Orléans, Psypropos : 129-143

 

 

9. Linguistique et littérature

 

(2014) « Ecrire dans une autre langue ? Ce que l’histoire du français donne à lire »

Littératures en mutations F. Morcillo et C. Pelage eds

Orléans, Paradigme : 7-25

 

 (2013) « Emergence et représentations de la parole intérieure dans la littérature française »

Journal of Language and Culture vol. 8, Osaka Prefecture University : 1-31

http://www.lc.osakafu-u.ac.jp/Lng_Clt/toc.html

 

(2012) « James Sacré : la poésie en nom propre »

            L’Etrangère 29/30 « James Sacré » : 166-187

 

(2009) « La poésie élève une objection »

in “L’atelier de Jean-Paul Michel”

Le préau des collines 10

 

 (2004) « Le dialecte littéraire »

              Théodore Balmoral 45 : 21-38

 

 

10. Linguistique, psychanalyse et psychopathologie

 

(2012) « Un sujet à la toute-puissance : de la théorie saussurienne de l’arbitraire du signe »

Tribune internationale des Langues Vivantes (n° spécial) : 64-72

 

(2005) Lacan débarbouillé    

            Coédition Les Amis de Jacques Lacan & Max Milo (171 pages)

 

(2004) « Du langage au discours intérieur, raison de langue et verbalisation »

            Entretiens de Bichat 2004 (orthophonie) : 63-73      

 

(2004) « De l’analogie aux antinomies : Victor Henry, la psychologie, la linguistique »

            Linguistique et partages disciplinaires : Victor Henry (Puech ed.) : 357-377

 

(2003) « La médecine au chevet du langage : phonation, aphasie et délire (1850-1910) »

            History of Linguistics 1999, (Auroux ed.) 

           Amsterdam, J. Benjamins : 333-347

 

Participation au(x) projet(s) du laboratoire :