Vous êtes ici

Séminaire Orléanais de Linguistique

Séminaire Orléanais de Linguistique

Lieu : LLSH salle 281

Horaire : 14h

Invité :  Olivier Bonami (Paris 7, LLF)

Sujet : Les paradigmes en flexion et en dérivation: une approche quantitative

L'idée selon laquelle le lexique est structuré par un ensemble de relations paradigmatiques reliant les membres d'une famille morphologique et guidant la formation de nouveaux lexèmes est un thème récurrent des recherches des 40 dernières années. En morphologie descriptive et théorique, l'intérêt contemporain pour cette question a été lancé par van Marle (1984) et les travaux qui l'ont suivi, notamment Becker (1993), Bochner (1993), Bauer (1997), Booij (1997) et Pounder (2000); en France les morphologues toulousains, autour de Michel Roché, ont été particulièrement actifs dans ce domaines, comme en témoignent les travaux réunis dans Roché et al. (2009).

Cette famille de travaux a cependant été accueillie avec scepticisme par beaucoup de spécialistes de morphologie flexionnelle, qui ne reconnaissent pas dans la notion de paradigme invoquée celle qu'ils utilisent quotidiennement et qui est traditionellement utilisée dans la description de la flexion. Dans cette présentation, je vais adopter le point de vue d'un sceptique converti. Je vais présenter un certain nombre de résultats empiriques et conceptuels qui suggèrent que les familles dérivationnelles ont certaines propriétés cruciales qui les rapprochent des paradigmes de flexion et justifient, à des conditions précises, de poser une notion étendue de paradigme qui s'applique dans les deux domaines.

La présentation s'appuiera sur des travaux en collaboration avec Sacha Beniamine (LLF), Matías Guzman Naranjo (U. de Düsseldorf), Denis Paperno (U. d'Utrecht), et Jana Strnadová (Google France).

 

Date: 
Jeudi, 14 Février, 2019 - 14:00
Participants Laboratoire: